Skip to content

Comment réparer un amortisseur : le cœur de la suspension

Lorsque les amortisseurs commencent à avoir des problèmes, non seulement des parties importantes de la voiture sont touchées, mais nous mettons notre sécurité en danger. Ce que vous devez savoir pour prendre soin de votre véhicule et prévenir les risques.

Comment réparer un amortisseur : le cœur de la suspension

Comment réparer un amortisseur : le cœur de la suspension

Lorsque les amortisseurs commencent à avoir des problèmes, non seulement des parties importantes de la voiture sont touchées, mais nous mettons notre sécurité en danger. Ce que vous devez savoir pour prendre soin de votre véhicule et prévenir les risques.

Les amortisseurs sont un élément fondamental de la suspension et un des éléments les plus importants de la sécurité automobile, avec les pneus et les freins. Comme pour de nombreux autres composants automobiles, les heures d’utilisation continue entraînent une usure générale et la performance des différentes pièces se détériore. Voici quelques conseils à garder à l’esprit si vous voulez savoir comment réparer un amortisseur afin que votre voiture puisse rouler en douceur et en toute sécurité.

En général, vous pouvez réparer presque tous les amortisseurs, mais nous devons savoir dès la première minute que ce n’est pas une tâche facile. Elle nécessite des outils appropriés, beaucoup de précision et une maîtrise de la tâche qui peut prendre un certain temps à acquérir.

Quoi qu’il en soit, que vous décidiez de vous impliquer ou non, il est toujours bon de comprendre ce qu’est la réparation des amortisseurs, afin d’éviter tout mauvais diagnostic qui pourrait vous faire perdre du temps et de l’argent.

Comment vérifier l’état des amortisseurs

Comment cela se passe habituellement, la détérioration de ces éléments ne se produit pas d’un moment à l’autre mais l’utilisation constante leur fait perdre progressivement la capacité de fonctionner correctement, mettant en jeu votre sécurité et la “santé” de votre voiture. Considérez qu’un amortisseur est comprimé entre 5 000 et 7 000 fois par minute et qu’il a une durée de vie (combien de fois les amortisseurs sont changés). C’est pourquoi vous devez prendre le temps de les vérifier périodiquement.

Il existe un test manuel très simple que le conducteur peut effectuer lui-même pour vérifier l’état des amortisseurs. Elle consiste à appuyer sur le capot du véhicule avec les mains, à pousser vers le bas, puis à relâcher. Si le véhicule n’oscille qu’une seule fois, cela signifie qu’il fonctionne correctement. Si la voiture continue de rebondir après avoir été libérée, les amortisseurs doivent être réparés.

Ce test de rebondissement pour les amortisseurs peut exiger une force assez importante, et avec de nombreux SUV et camions à hautes performances, il n’est pas facile à réaliser car il est difficile d’obtenir la poussée nécessaire pour un test de rebondissement. Dans ce cas, il est préférable de faire vérifier les amortisseurs par un mécanicien qualifié. Il pourra voir s’il y a des fuites importantes (les amortisseurs sont remplis de liquide), des ensembles ou des bagues usés, ou des dommages physiques à ces composants, comme des bosses qui pourraient affecter le fonctionnement de la commande de rebondissement du piston.

Comment réparer les amortisseurs de voiture

L’un des facteurs les plus importants à prendre en compte est l’état d’usure de l’amortisseur à réparer. En règle générale, lorsque les tiges de piston sont très marquées, cassées ou présentant des irrégularités, il est commode de remplacer directement les amortisseurs. En effet, la tige de piston est la partie la plus coûteuse de l’amortisseur.

Il n’est pratique de réparer les amortisseurs que lorsque cette pièce est très chère ou difficile à obtenir, comme c’est le cas des amortisseurs de voitures anciennes ou importées.

Un autre aspect important à considérer est de s’assurer qu’il s’agit d’amortisseurs hydrauliques et non d’amortisseurs à gaz, car ces derniers ne peuvent pas être réparés.

Si vous décidez de faire vous-même la réparation des amortisseurs, nous vous indiquerons les étapes à suivre :

  1. La première étape consiste à forer avec une mèche de 1/32ème à environ 4 cm du bas de l’amortisseur (le plongeur doit être en haut). De cette façon, nous arrivons à la chambre où se trouve le pétrole.
  2. Une fois le trou fait, nous procédons au remplissage d’un récipient de pétrole. N’oubliez pas qu’il faut environ un litre par amortisseur.
  3. Ensuite, on pousse le piston de l’amortisseur jusqu’à son point le plus bas. Nous le mettons dans le récipient avec l’huile et nous remettons le piston en haut. Cela permettra d’aspirer le pétrole du trou. Nous devons couvrir du doigt avec force l’endroit où nous avons fait le trou pour éviter que l’huile ne sorte et nous abaissons lentement le piston.
  4. Le reste consiste à souder le trou avec des électrodes à faible ampérage, en prenant soin de ne pas endommager l’amortisseur. Cela doit être fait avec un soudeur électrique et non avec un soudeur. C’est une étape à laquelle il faut faire très attention, car l’huile peut s’enflammer avec les étincelles qui jaillissent de la soudure.

Réparation des amortisseurs de moto

Pour résoudre les problèmes d’amortisseurs avant d’une moto, il est important de connaître le protocole de démontage, pour éviter de faire des erreurs qui ne peuvent être corrigées. Nous insistons : ce n’est pas facile pour ceux qui ne savent pas.

Un autre aspect à considérer est que, si la tige de l’amortisseur a été pliée, il sera très difficile de la remettre dans son état d’origine. Dans ce cas, tous les autres aspects de la réparation du choc deviennent inutiles, car sans cette tige en parfait état, la longueur de la distance entre l’axe de la roue et la direction sera différente, affectant chaque côté du guidon. De cette façon, la moto aura tendance à se renverser constamment sur le côté.

Pour vérifier l’état de la flèche télescopique, la meilleure chose à faire est de l’amener à un treuil et de l’analyser, car il peut y avoir une courbure imperceptible à première vue qui affecte considérablement ses performances.

Le processus de démontage du choc frontal est très simple, mais souvenez-vous que vous ne pouvez pas changer l’ordre des étapes :

  1. Retirez la goupille qui maintient le canon en haut de l’amortisseur.
  2. Enlever la vis du bas qui maintient la soupape de l’amortisseur sur l’ensemble.
  3. Dans la partie centrale, où est logé le dispositif de retenue, il y a une clé qui doit être retirée avec précaution.

Après avoir suivi ces procédures, nous pouvons prendre la tige et l’amener au tour pour vérifier son état et voir si nous devons simplement lubrifier l’amortisseur ou s’il sera nécessaire d’obtenir un nouveau jeu de tiges d’amortisseur.

La fonction des amortisseurs

  1. Supporter le poids propre de la voiture, en évitant que toute sa charge repose directement sur les pneus.
  2. Absorbe les irrégularités du terrain, offrant ainsi une conduite plus régulière aux occupants du véhicule.
  3. Contrôler la direction du véhicule, pour mieux tourner.
  4. Travailler en conjonction avec les pneus pour assurer une bonne adhérence, ce qui influence également la stabilité et le freinage.
  5. Corriger l’alignement des roues pour assurer une adhérence optimale des pneus sur la bande de roulement.
  6. Fournir la hauteur optimale du véhicule pour éviter, entre autres, que la voiture ne frotte le sol lors du passage sur les voies ferrées ou sur les dos d’âne.

Si les amortisseurs ne fonctionnent pas correctement, cela augmente l’usure d’autres éléments mécaniques, tels que les ressorts de suspension, la direction, le différentiel, le boîtier de direction ou les pneus, qui sont directement liés au fonctionnement des amortisseurs.

Lorsque les amortisseurs se détériorent, il est essentiel de résoudre le problème. Si nous retardons la réparation des amortisseurs, nous pouvons subir différentes conséquences :

  • Le risque d’aquaplanage augmente lorsque la route est mouillée par la pluie.
  • On peut avoir un équilibrage excessif des voitures.
  • Nous subissons des sauts constants lorsque nous roulons sur des irrégularités mineures de la route.
  • La distance de freinage augmente.
  • La fatigue et le stress des conducteurs sont accrus.