Skip to content

Conseils pour l’achat d’une voiture d’occasion

L'écart entre le 0 km et les voitures d'occasion s'est creusé avec la récente dévaluation. Voici quelques conseils pour ceux qui se trouvent derrière une voiture d'occasion.

Conseils pour l'achat d'une voiture d'occasion

Conseils pour l'achat d'une voiture d'occasion

L’écart entre le 0 km et les voitures d’occasion s’est creusé avec la récente dévaluation. Voici quelques conseils pour ceux qui se trouvent derrière une voiture d’occasion.

Vous voulez changer de voiture et vous ne pouvez pas vous permettre de faire un 0 km ? Voici quelques conseils pour l’achat d’une voiture d’occasion.

La récente dévaluation a provoqué une grande distorsion du prix des voitures à zéro kilomètre, les éloignant plus que jamais de la valeur des modèles d’occasion. Le mois dernier, la plupart des marques de voitures neuves ont connu une augmentation d’environ 20 %.

C’est pourquoi de nombreux utilisateurs envisagent d’acheter leur première voiture ou de la remplacer par un modèle plus récent, mais d’occasion. Dans ce contexte, il est utile de prendre en considération les conseils suivants pour acheter une voiture d’occasion et ne pas se faire voler.

Contrôle complet de la voiture

Il faut tout d’abord vérifier que la voiture choisie est droite, c’est-à-dire qu’elle garde la ligne d’usine. Pour cela, il faut ouvrir et fermer toutes les portes du véhicule (y compris le capot et le coffre). Cette méthode peut nous aider à identifier les traces d’un accident ou d’une réparation importante. Dans ce cas, les chances d’une bonne réparation sont minces. Il est également recommandé de vérifier que les écarts (séparation entre les panneaux) sont uniformes et adéquats.

L’état général du véhicule est essentiel pour définir l’achat ou pour le refuser. Il est donc très important de vérifier les pièces qui sont généralement usées : les pneus, les disques et plaquettes de frein et les amortisseurs. Le remplacement d’une de ces pièces peut représenter une dépense extraordinaire et importante, principalement dans le cas des pneus, élément fondamental de la sécurité, dont les prix ne sont pas aussi accessibles.

Que faut-il vérifier sur le moteur

Un autre conseil pour l’achat d’une voiture d’occasion concerne le niveau des fluides du moteur et le fonctionnement du moteur. Dans le premier point, il est essentiel d’identifier les faibles niveaux de lubrifiant ou de liquide de refroidissement, car cela ne peut pas donner l’indication que la voiture n’a pas été correctement préservée. Par exemple, si le liquide de refroidissement a l’air vert ou rouge vif est approprié, sinon, si l’eau du robinet a été ajoutée, le liquide aura l’air rouillé.

Lors de la vérification du moteur, l’un des conseils pour l’achat d’une voiture d’occasion est la température du bloc au moment du démarrage : s’il fait chaud, c’est une indication claire que le démarrage à froid est difficile. Ce symptôme est généralement associé à un mauvais état du moteur et peut même indiquer que la roue a une faible compression.

D’autre part, si le moteur est froid et démarre normalement, il peut aussi y avoir des problèmes, mais les possibilités sont moins nombreuses. Dans le même ordre d’idées, il est conseillé de vérifier que les gaz sortent du tuyau d’échappement : idéalement, vous ne devez rien remarquer, même lorsque le moteur tourne à grande vitesse. Si le pot d’échappement dégage des fumées grises, bleu clair ou noires, il vaut mieux rayer le modèle en question de notre liste.

Un autre conseil pour l’achat d’une voiture d’occasion est la détérioration à l’intérieur du véhicule. L’usure des plastiques du tableau de bord, du volant, du pédalier, du rembourrage et d’autres éléments peut “donner” l’usage que l’appareil a eu.

Enfin, l’un des conseils les plus récurrents pour l’achat d’une voiture d’occasion concerne le kilométrage. Souvent, le compteur kilométrique indique des chiffres qui ne correspondent pas au kilométrage réel parcouru par la voiture.

Pour éviter de tomber dans un piège, il est toujours conseillé de faire appel à un mécanicien qui pourra déterminer si l’intestin (compteur analogique) a été trafiqué. Une indication peut être que les chiffres sont mal alignés ou qu’ils portent des marques d’usure dans les coins du tableau de bord.

Dans le cas des tableaux de bord numériques (qui sont de plus en plus courants), cela ne peut être fait que par un expert : un scanner permet de connaître le nombre réel de kilomètres parcourus sur les enregistrements informatiques du véhicule.